You are here

La Complexite: generalites et une vue densemble

-


La Complexité: généralités et une vue d'ensemble
Complexité: la réponse simpliste
Complexité: les fondements d'une action novatrice
Complexité : l'élément de changement
Relier entre eux les moyens d'une action novatrice

[Parts: Next | Last | All] [Links: To-K | From-K | From-Kx ]


Partie A de: La complexité -- ses contraintes pour l'innovation sociale. Rapport préliminaire du Groupe 2 pour le compte de Mankind 2000 (Bruxelles) pour les Journées d'Etudes (Paris, 28-30 mars 1977) de la Fondation Internationale de l'Innovation Sociale. English version

Complexité: une vue d'ensemble

Ainsi que le montrent clairement les papiers ci-joints, de nombreux responsables se préoccupent de la complexité croissante de l'environnement social et de l'apparente incapacité des hommes à lui faire face:

  • Le caractère important de notre époque actuelle est l'émergence d'une complexité sociale des organisations et d'une agrégation de populations qui étaient autrefois séparées les unes des autres qui défient tous nos efforts de simplifications symbolique.

  • Une partie croissante de l'existence de personnes de plus en plus nombreusesest vécue dans des conditions de turbulence. (F.E. Emery and E L Trist. Towards a Social Ecology).

  • Alors que les difficultés et les dangers inhérents aux problèmes tendent à augmenter en progression géométrique, le savoir et les aptitudes des hommes à assumer ces problèmes, tend à n'augmenter qu'en progression arithmétique (Yehezkel Dror, Prolegomenon to policy sciences, AAAS symposium Boston 1969).

  • Beaucoup de nos problèmes actuels nous ont accompagnés depuis longtemps et les plus récents ne paraissent pas, par eux-mêmes, insurmontables. Ce qui dans notre situation apparaît pleinement nouveau, est plutôt une croissance effrayante de la dimension des conséquences et une tendance à figer les problèmes dont la dynamique paraît irréversible. La congruence des événements semble soudain prendre une direction et une signification qui soulignent l'insuffisance de. toutes les solutions proposées et révèle des rigidités qui ne sont ni stables, ni définitives, qui ne confinent pas les problèmes, mais au contraire les élargissent tout en les aggravant. Ceci suggère que notre situation a une dynamique interne que nous sommes incapables de comprendre pleinement; ou plutôt que nous essayons de maîtriser avec des concepts et des langages qui n'ont jamais été conçus pour des complexités de cette nature; ou encore que nous essayons de canalyser dans des institutions qui n'ontjamais été faites pour cela. (Hazan Ozbekhan. Toward a general theory of planning. Inc. Eric Jantsch (Ed.). Perspectives of Planing. OECD 1969, p. 144.

Le fait que la fédération mondiale des recherches sur le futur ait récemment organisé une école d'été sur "comment faire face à la complexité; tendances et évolutions nouvelles des sciences humaines et sociales (Roumanie 1976 ) qui a été l'occasion d'un symposium de l'UNESCO illustre bien la portée internationale de ces problèmes.


[Parts: Next | Last | All] [Links: To-K | From-K | From-Kx ]